La cannelle n'est pas seulement utilisée pour les fêtes de Noël, les biscuits à la cannelle et le vin chaud, non, la cannelle peut vous offrir beaucoup, beaucoup plus ! Voici plus d’informations sur ses bienfaits, sa plante, son histoire, son impact ainsi que ses différentes utilisations.

Les bienfaits de la cannelle
La cannelle sent tout simplement bon ; rares sont ceux qui n'aiment pas l'odeur de la cannelle. En plus de répandre une douce brise exotique, la cannelle favorise également le bien-être. Il n'est donc pas surprenant qu'il y a des milliers d'années de cela, la cannelle était utilisée pour bien d’autres utilisations et représentait bien plus qu'une simple épice.

Il était déjà connu dès l'Antiquité qu’en plus de son parfum agréable, la cannelle avait un effet antibactérien et antifongique, ainsi, elle permettait de neutraliser la transpiration des pieds ainsi que les odeurs désagréables. En outre, la cannelle vous permet également de garder vos pieds bien au sec tout en les protégeant contre l’infection du pied d'athlète et les talons fendillés. La fabrication des premières chaussures à la cannelle remonte à plus de 2000 ans.

Depuis des temps très lointains, il est dit que la cannelle présente des propriétés qui sont bénéfiques pour l'amour. Pour cette raison, le roi Salomon aspergeait ses chambres d'essence de myrrhe, d'aloès et de cannelle afin de pimenter ses nuits d'amour. Dans la région persane, des onguents de cannelle et de miel étaient également utilisés afin de renforcer le désir et la virilité.

Au moyen Âge
La cannelle, comme la plupart des épices d’Extrême-Orient, occupait une place importante dans la médecine médiévale. Ainsi, il était dit que la cannelle avait des énergies fortes et très chaudes, ce qui permettait de réduire les imperfections et de déclencher les pouvoirs curatifs du corps. Quiconque souffrait de la goutte ou du paludisme était censé boire tous les jours du vin chaud à la cannelle. Au 16ème siècle, la cannelle est devenue le parfum des tsars. Le docteur anglais Jacob Frenscham a été envoyé par la reine Elizabeth à la cour du tsar Boris Godounov. Il avait apporté avec lui une réserve de médicaments bénéfiques, dont certains produits avec de la cannelle. Ce tsar a ensuite pris l'habitude d'utiliser du brandy à la cannelle lors du reste de sa vie extravagante.

Ère moderne
Au vingtième siècle, lorsque vous aviez des maux d’estomac, il était d’usage de consommer une épaisse bouillie de riz avec beaucoup de cannelle et un peu de sucre. La cannelle était souvent utilisée afin d'agir comme astringent. En outre, la cannelle peut vous permettre de passer une bonne nuit de sommeil. L'estomac et la flore intestinale répondent très bien à la cannelle en cas de ballonnement et de flatulence. La cannelle a même un effet très bénéfique contre les problèmes d'estomac – afin de soulager ces symptômes, il suffit de prendre une cuillère à café de cannelle moulue. Entre autre, la cannelle est également très appétissante.

La cannelle peut également aider contre la toux, les maux de gorge et les inflammations car elle inhibe la croissance des bactéries et des champignons, et elle possède des propriétés antibiotiques et antibactériennes. Le thé à la cannelle a un effet apaisant sur les maux de gorge, la toux ou l’écoulement nasal. Lorsqu'elle est bien mâchée ou consommée sous forme de poudre, la cannelle est également efficace contre les troubles nerveux et la dépression.

De manière générale, la cannelle peut avoir des effets désinfectants, anticonvulsivants, favorisant la circulation, apaisants et améliorant l'humeur. La cannelle peut même aider avec les inflammations, les rhumatismes, les douleurs lombaires, les rhumes et les douleurs en général.


Ayurveda

En Ayurveda, la cannelle bénéficie d’un statut encore plus élevé - elle est utilisée avec de la nourriture afin de traiter certains troubles (par exemple, les symptômes de la ménopause). En médecine traditionnelle chinoise, la cannelle est utilisée comme remède, par exemple pour les frissons, la tension et l'insuffisance circulatoire. La cannelle est utilisée en aromathérapie, principalement pour ses effets vivifiants, réconfortants et stimulants pour l'inspiration et la créativité.

En raison de ses propriétés désinfectantes, la cannelle est recommandée comme additif pour la solution de fontaine, les semelles intérieures, les chaussures d'été et les claquettes. En plus de cela, comme l'aldéhyde cinnamique, elle a la capacité de repousser les insectes.

Des études ont montré que la cannelle avait un effet semblable à l'insuline grâce à l'ingrédient MHCP, ce qui lui confère des propriétés particulièrement intéressantes qui permettent ainsi de réduire la glycémie. Par ailleurs, elle présente également des effets positifs sur les taux de lipides sanguins. Cependant, ces effets ne sont pas suffisants afin de traiter des diabétiques d’une manière thérapeutique.


Histoire
La cannelle est l'une des épices les plus anciennes et elle a été cultivée en Chine près de 3000 avant JC en tant qu’épice. Les Chinois la connaissaient sous le nom de Gui et croyaient qu'elle pouvait donner l'immortalité. Ils ont également exporté de la cannelle par l'ancienne route de la soie vers le Moyen-Orient. Les Chinois n'étaient pas les seuls à cultiver de la cannelle à l'époque. Une variété plus fine a été cultivée sur ce qui est aujourd'hui le Sri Lanka, qui à l'époque portait encore le nom de Ceylan. Cette variété de cannelle est aujourd'hui connue sous le nom de cannelle de Ceylan.

La cannelle est l'objet de nombreux mythes et légendes issus de diverses époques. Les Romains, par exemple, croyaient que la cannelle provenait des oiseaux à la cannelle et qu'elle était recueillie dans leurs nids, qui avaient été abattus par des chasseurs avec un arc et une flèche. Hérodote en 450 av. JC, croyait lui que la cannelle poussait au fond des lacs. Au Moyen Age, il était dit que la cannelle venait directement du paradis et qu’elle avait été lavée dans les eaux du Nil pour être ensuite recueillie par des pêcheurs.

La cannelle était un signe d'exclusivité et de puissance. Au Moyen Age, le commerce de la cannelle était dominé par les peuples arabes. La route vers l'Europe centrale était longue et dangereuse, ce qui en affectait le prix et rendait la cannelle presque inabordable. Motivés par son prix élevé, les européens ont commencé à chercher l'origine de la cannelle. C'est le navigateur portugais Vasco de Gama qui a trouvé le premier ce qu'il cherchait sur l'île de Ceylan. Les Portugais ont rapidement pris le contrôle du marché européen de la cannelle et ils ont dicté leurs prix. En 1594, le monopole de la cannelle a été repris par les hollandais à la suite de conflits armés. L'Angleterre a par la suite elle aussi tenté de mettre la main sur ce commerce rentable.

Avec le début de la période coloniale, la cannelle est devenue bien moins chère. L'intérêt pour les aliments fortement assaisonnés avait diminué en Europe, et par conséquent, les prix aussi. En outre, il y avait eu des avancées majeures en médecine qui ont fait que de nombreuses épices ont sombré dans l’oubli. Les épices exotiques sont donc devenues de moins en moins convoitées. Les connaisseurs ont donc misé de plus en plus sur le café, le thé, le sucre et le chocolat plutôt que sur les anciennes épices.

Depuis le début du 19ème siècle, presque tous les ménages pouvaient se permettre d’acheter une pincée de cannelle. En Europe centrale, l’utilisation de la cannelle s’est rapidement limitée aux confiseries et, par conséquent, ses autres utilisations culinaires ainsi que ses pouvoirs de guérison ont vite été oubliées. Aujourd'hui, la cuisine et la gastronomie se tournent de plus en plus vers la cannelle. Heureusement, la science, elle aussi se souvient désormais des nombreuses vertus bénéfiques de la cannelle.


Le cannellier - Botanique et culture
L'odeur unique et séduisante ainsi que le goût incomparable de la cannelle ont quelque chose de magique ; la cannelle inspire une certaine idée de richesse et de mondes étrangers. Quelque chose de très agréable l’accompagne ; une touche d'exotisme, voire même une pincée d'aventure. Mais qu'est-ce qu’est exactement la cannelle et où est-elle cultivée aujourd'hui ?

La cannelle, pour dire les choses clairement, n'est rien de plus qu'une écorce d'arbre provenant d'un cannelier de Ceylan (Cinnamomum verum) ou d’un cannelier de Chine (Cinnamomum cassia).
La cannelle de Ceylan, plus douce (Cinnamomum verum), est principalement cultivée au Sri Lanka (anciennement Ceylan). D'autre part, la cannelle de Chine, plus forte et plus fine (Cinnamomum cassia), est désormais cultivée au Vietnam, en Indonésie et à Sumatra.

La culture de la cannelle nécessite des températures moyennes de 26-28 ° C et des précipitations annuelles de 2 500 mm. Les canneliers poussent mieux dans un sol meuble et sableux qui ne retient pas l'humidité. La récolte a lieu à la fin de la saison des pluies. Avec la cannelle de Ceylan, l'écorce est arrachée seulement à partir des tiges tendres de la racine et les arbres sont maintenus petits alors qu’avec les arbres de cannelle de Chine, les cannelliers peuvent pousser librement. La cannelle peut seulement être récoltée pour la première fois après quatre ans. Les tiges de un à deux ans (rameaux) sont coupées et les feuilles sont retirées. Ensuite, l'écorce est séparée à la main. Par la suite, l'écorce externe et intermédiaire est retirée afin d’atteindre l'intérieur de l'écorce (qui se trouve seulement à un millimètre de profondeur). Cette écorce interne est ensuite pelée et se recroqueville sur elle-même. Après cela, les bâtonnets roulés sont enveloppés dans des nattes et sont fermentés. Les bâtonnets de cannelle sont ensuite broyés en poudre et combinés avec du gingembre et de la réglisse, qui sont ensuite utilisés pour remplir nos semelles à la cannelle, nos tongs, nos claquettes, nos sandales et nos chaussures de maison.


Avertissement - Allergies et risques pendant la grossesse
Il est connu depuis longtemps que la cannelle peut provoquer des allergies chez les personnes sensibles. Pendant la grossesse, la cannelle doit être consommée avec précaution car son huile peut déclencher l’accouchement.